C’est une spécialité locale, bien connue d’ailleurs!

Titi Robin Trio : Moods : 7.1.2018

Pour la “encore”, Titi Robin nous a fait la remarque : “Bon, on vous la refait, mais cette fois-ci pour la danse.” Suite au silence du côté public, il explique, un peu déconcerté, “Euh, c’est sérieux!”… toujours pas de mouvement dans le public… alors, il rajoute: “Vous dansez assis, c’est ça?” Après quelques rires éparses, je crois bien que c’est l’ingénieur du son qui a complété: “C’est une spécialité locale, bien connue, d’ailleurs”.

J’ai apprécié la joie de jouer, la profession, la beauté et la qualité d’un concert pour lequel le descriptif m’avait fait imaginer plein de voyages sonores dans des contrées exotiques. La réalité fut meilleure.

Au premier son, immédiatement captivée, j’étais attentive, j’étais tout simplement là et totalement à l’écoute pendant les deux sets. A tout moment, j’ai eu l’impression de pouvoir distinguer percussions, bouzouq ou guitare, et contre-basse qui harmonisaient pour créer tout un seul ensemble. J’ai bercé dans cet univers crée dans le moment précis. Chaleureux, rythmé, beau. Et, à ma propre surprise, et non pas juste une fois, j’ai pu constater, qu’à des moments où mes pensées voulaient vagabonder, une seule note m’a rappelé illico presto au présent. Je n’ai pu faire autrement que d’être là. Je tire ma révérence!

Dans la pause entre les deux sets, j’ai lu une phrase de Max Frisch, “Die Literatur hebt den Augenblick auf, dafür gibt es sie.” Cette phrase m’est allée droit au coeur. Et, à la fin du concert, heureuse, et enchantée, je me suit dit que ce soir, m’est arrivée la même chose par la musique.

J’ai passé une soirée émerveillée, traversée par tous ces sons et rythmes qui semblent ne pas venir d’ici, bien que, en même temps, il ne sont pas d’ailleurs non plus. Tout était présent, tout était dans les mille et un instants, bien heureux, bien être. Et oui, j’ai dansée toute la soirée assise sur ma chaise, sauf pour la dernière, et même si nous n’étions pas nombreux, nous avons dansé par votre art.

Author: a bit of everything and beyond

music lover with no aspiration to be a critique, but who gave in to a need to vent a bit online and who decided to do that on one of my hobbies, after a particularly intense concert

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s